Comment réagir à un projet visiblement foireux ?

2 novembre 2008 - 22:09 | Dans Création de jeux vidéo | 15 commentaires

Le problème
Ceux qui fréquentent des forums de créateurs de jeux vidéo amateurs doivent avoir déjà vu ce genre de chose.

Typiquement, un ado vient présenter son super projet de MMO ré-vol-lu-tio-nnaire en prenant bien soin de faire toutes les erreurs classiques possibles:

  • Projet de qualité commerciale
  • Avec une grande équipe
  • Recrute une dizaine de personne d’un coup
  • Sera le « leader-scénariste »
  • etc…

Suite à cette présentation viennent alors les réponses des habitués du forums. Ces habitués sont généralement blasés de ce genre de projets infaisables et cela donne trois types de réponses:

  • Ceux qui essaient d’être diplomates et de rediriger vers une FAQ ou parfois vers mon blog, ce qui est souvent ignoré par le porteur de projet
  • Ceux qui se foutent un peu de la gueule du posteur : « et avec ceci, une grande frite ? » ou « c’est une blague ? »
  • Ceux qui ne disent rien mais n’en pensent pas moins

Quand il y a des critiques (qu’elles soient constructives ou non), on assiste généralement à deux grandes tendances dans les comportements des posteurs initiaux:

  • Les « sauvables » : ils se rendent compte qu’il y a un problème dans leur projet et vont essayer de voir avec les membres du forum s’il y a moyen de rectifier le tir. J’estime cette population à entre 5 et 10% des posteurs « agressés ».
  • Les « p’tits cons » : qui font donc de 90 à 95% des posteurs « agressés ». Ce sont ceux qui ne vont supporter aucune critique, vont se plaindre de ceux qui ont osé dire quelque chose n’allant pas dans leur sens. Généralement ça devient du grand n’importe quoi, ils vont attaquer ceux qui ont émis des critiques plutôt que de répondre aux critiques elles mêmes, vont avoir une mentalité de gamin tout en s’en défendant, etc.

Par exemple, un certain énergumène qui sévit actuellement sur plusieurs forums est limite un cas psychiatrique: il combine à la fois mythomanie, paranoïa, schizophrénie et agressivité excessive. Il envoie littéralement chier aussi bien ceux qui critiquent son projet que ceux qui tentent de l’aider, prend à partie le lecteur pour faire comme si tout le monde était de son côté (ce qui n’est pas le cas) et critique le comportement des autres alors qu’il fait la même chose en bien pire sur un autre forum.

Maintenant, voici ma façon de réagir à un post de ce genre:
En fait c’est simple, je suis direct et j’explique ce qui ne va pas sans donner plus de détails.
Par exemple: « Bon, ton projet a des erreurs classiques, ton histoire est bateau, c’est trop ambitieux et tu essaies de recruter trop de monde d’un coup, ce qui est à éviter. »

Ceci permet d’aller vite, mais surtout sa réponse permettra de savoir si on affaire à un sauvable ou à un p’tit con. Mon message est une critique, mais c’est une porte ouverte pour lui pour demander comment régler ces problèmes. De plus, il a le lien vers mon blog dans la signature.
Sachant qu’un message diplomate sera en règle générale ignoré, ici le but est de le faire réagir.
S’il est sauvable, il demandera des conseils. Si c’est un p’tit con, il va se braquer, m’envoyer bouler et persistera à foncer dans le mur avec son projet foireux. Dans ce cas, je laisse tomber.

C’est efficace, et ça permet de ne pas perdre de temps à vouloir aider ceux qui n’écouteront rien de toute façon.

Message à ceux qui se font critiquer leur projet:
Bon voilà, vous étiez super confiants dans votre projet, vous avez posté une demande de recrutement et les « vieux cons » du forum vous ont plombé votre post.

Que faire ?

C’est simple, ne devenez pas un « p’tit con », ça serait la pire des solutions. Pour celà:

  • Déjà ne répondez pas tout de suite. Vous êtes sur le coup de la colère, ça ne peut qu’empirer la situation.
  • Essayez de comprendre pourquoi votre post a suscité de telles réactions. Si ce n’est déjà fait, lisez des articles destinés aux débutants, lisez ma rubrique sur les erreurs classiques, etc. Cela devrait vous donner une grande partie des réponses. Peut être que votre projet est bon mais mal présenté, ou alors bien présenté mais infaisable… Apprenez à prendre du recul.
  • N’oubliez pas que les « vieux cons » du forum ne sont pas si méchants que ça, vous venez juste de vous pointer avec un projet foutu d’avance à leurs yeux, et comme vous êtes le 42ème ce mois ci, ils ne prennent plus de gants pour vous le faire comprendre.
  • Votre rôle en temps que chef de projet potentiel est de montrer que vous savez accepter des critiques, défendre votre point de vue de façon courtoise, demander des conseils si besoin et surtout garder votre calme en toute circonstance. Si vous partez en live au moindre pépin, vous n’arriverez jamais à gérer quoi que ce soit ! Si vous vous braquez, vous venez juste de montrer que vous n’êtes pas crédible en temps que chef de projet.
  • Si vous avez des critiques sans arguments du type « c’est nul ! », rétorquez que ce n’est pas avec ce genre de réflexion que vous pourrez améliorer votre projet. Demandez « en quoi est-ce nul ? ». Renversez la tendance, vous acceptez la critique mais vous demandez alors des précisions pour comprendre pourquoi ce que vous avez fait ne va pas, vous verrez que les habitués du forum seront ravis de vous répondre.
  • Si vous avez des critiques ciblées du style « ton scénario est trop classique », profitez en pour demander à celui qui vous a dit ça ce qu’il vous suggère pour résoudre ce problème. « Ok, mon scénar est peut être foireux, tu as une idée pour corriger ça ? »
  • Au pire, ne désespérez pas, on a déjà vu (bien que ça soit rare) des p’tits cons devenir sauvables avec le temps :)

Si vous voyez une présentation de projet partir en live…

Postez un lien vers ce post depuis un forum, si cela peut empêcher le sujet de dégénérer en montrant quelles sont les solutions possibles, c’est toujours ça de gagné, non ?

15 commentaires »

Flux RSS des commentaires de cet article.
TrackBack URI

  1. L’avantage de ton post c’est qu’il n’est dirige contre personne, aussi le lecteur qui tombe dessus se sent moins « agresse ».

    Par contre, il se sent aussi moins concerne et se dit « ouais il raison sont nuls ces mecs qui font des projets pourris hehe, pas comme le mien tellement qu’il est genial tellement il va revolutionner le jeu video ! »

    Sympathique article au demeurant ;)

    Comment by MMoi — 3 novembre 2008 - 0:03 - #

  2. Ça sent lourdement le vécu ça… Je crois que tu dépeins parfaitement la situation et ce qui se passe la plupart du temps sur les forums de création jeux vidéos amateurs.

    Je reste quand même partisan de la diplomatie, ça s’est révélé payant un certain nombre de fois, je n’aurai pas les mêmes chiffres que toi sur le nombre de « p’tits cons » :-) . Mais ça reste quand même la majorité, c’est vrai. Et puis être diplomate, ça prend beaucoup plus de temps, il faut construire et développer son propos, amener les choses petit à petit.

    J’ai souvenir d’un gars qui avait carrément envoyé un mail sur la mailing liste étudiante de mon école. Blindé de fautes, cumulant la plupart des fautes classiques.. mais ayant gagné un prix « envie d’agir », ce qui m’a intrigué. Alors j’ai répondu, en démontant littéralement le projet, point par point, histoire de voir. Et là, miracle : je n’ai pas été insulté. Et les réponses se tenaient. C’est juste qu’il ne savait pas forcement bien communiquer par écrit sur le projet… du coup j’ai rejoins l’équipe ;) .

    C’est bien la preuve que même si votre présentation de projet se fait pourrir, n’hésitez pas à répondre de manière constructive, avec politesse et diplomatie. Vous y gagnerez plus que vous ne le soupçonnez.

    Comment by Piwaï — 3 novembre 2008 - 9:21 - #

  3. MMoi> ben ça reste assez généraliste comme article, sinon il faudrait faire du cas par cas…

    Piwaï> ben être diplomate c’est bien mais ça prend du temps, et quand l’autre en face n’écoute rien, ça énerve… comme tu le dis toi même dans ton exemple « miracle ! » quand ce n’est pas le cas.

    D’où une solution intermédiaire, courtoise mais directe :)
    Après, c’est au porteur de projet d’assurer son rôle derrière pour comprendre qu’on veut l’aider.

    Comment by Dam's — 3 novembre 2008 - 20:31 - #

  4. je suis adepte de deux choses :
    - silence courtois
    - rappel des erreurs classiques

    je pense que les forums ne sont pas la bonne place pour recruter autour d’un jeu video amateur, un mot de travers et on se prend les vieux aigris sur la tronche. on va essayer de résoudre ça avec le futur site de creajeu (communauté de créateurs de jeux web amateurs)

    Comment by pascal — 4 novembre 2008 - 17:47 - #

  5. Le problème est aussi dans le fait qu’il y a beaucoup de « chefs de projets » par élimination.

    C’est cool, on veut faire un jeu, on veut être chef de projet. Pourquoi ? Parce qu’on est le chef, et les autres, les techniciens (graphiste, musicien, codeur) vont se plier à la mégalomanie du Dieu Vivant du « game design ».

    Sauf que l’artiste ou codeur pro, il s’en fout des « chefs de projet » à la petite semaine qui n’ont que leur ego à mettre en avant. Il ne va même pas se fatiguer à répondre, et de toutes façons, il ne lisait games-creators que pour rigoler devant toutes les phrases pompeuses des intervenants (il n’a même pas de compte pour poster).

    Un « chef de projet », c’est un gars capable d’aller chercher du financement, d’écrire un organigramme, de définir des plannings, de comprendre les contraintes techniques (export des données pour les artistes, langage adapté ou non pour les codeurs, découpage des taches pour éviter le syndrome des lignes parallèles etc.).
    Les meilleurs sont d’ancien programmeurs qui en ont eu marre de coder, avec de la bouteille (c’est à dire, des projets TERMINÉS et en PROD). Mais surement pas un petit con qui n’a jamais rien fait, ou un vieux con qui aurait voulu mais qui n’a pas pu (et qui passait sa vie à expliquer aux autres comment faire).

    Signé: un lurkeur (qui se marre).

    Comment by powai — 6 novembre 2008 - 19:33 - #

  6. powai> oui, évidemment, si tout le monde était pro, y’aurait bien moins de projets foireux et de trolls à la con sur les forums…
    mais comme ce n’est pas le cas, on fait quoi ? on interdit aux amateurs de vouloir lancer des projets ou on essaie tant bien que mal de les conseiller ? :)

    Comment by Dam's — 8 novembre 2008 - 20:12 - #

  7. Je suis assez d’accord avec l’analyse.
    Par contre je ne suis pas três partisan de la réponse sèche, même si c’est vrai que souvent c’est pas l’envie qui me manque.
    A force de lire des présentations de projets je les vois venir à 10 Km les projets foireux (sûrement parce que je suis moi aussi passé par là, j’ai employé les même mots, j’ai, de la même manière, cherché à motiver des gens à me suivre). Alors en exclusivité: ma méthode personelle pour ce genre de discussion: il me semble que p’tit con ou pas, il est vain de chercher à expliquer à quelqu’un qu’il va se ramasser et qu’il vaut mieux faire ce qu’on lui dit, tout simplement parce que quand il arrive sur le forum il en est déjà au point où IL PENSE POUVOIR LE FAIRE. Pour ça, il aurait fallu être là avant qu’il s’en convainque, au moment où l’idée folle a germé dans son esprit, pour lui remettre rapidement les pieds sur terre. Bref, c’est trop tard. Toutes les tentatives ne feront que lui donner plus d’élan.
    Néanmoins, plutôt que m’énerver tout seul, même si les recrutements massifs me hérissent le poil (particulièrement lorsque le « chef » ne sait rien faire de lui-même), je préfère demander directement des choses bien concrêtes, quelle sera la première tâche à réaliser pour le graphiste, ou le programmeur. Combien d’images/de modèles devront être réalisés pour la première version, etc… Bref des questions qui le mettent vraiment en face de son rôle de « chef », c’est face aux questions et aux problèmes qu’on est chef, et pas parce qu’on a une imagination (prétenduement) débordante. De cette manière il va rapidement prendre conscience de lui-même s’il est ou pas capable de répondre.
    Et si effectivement il estime ne pas en être capable (à cette étape les petits cons sont déjà filtrés), alors à ce moment là je le redirige gentiment vers ce qu’il semble faire de mieux (écrire des histoires, dessiner, etc…) ou je l’amène à regarder comment trancher son projet pour qu’il soit un peu plus réalisable.

    Pour compléter l’article, j’insisterais sur le fait de commencer seul. Si l’on est assez fou pour se lancer dans un projet gigantesque, alors on l’est assez pour le commencer seul. (Oh ça va finir en signature ça !)

    Merci Dam’s pour cet article, c’est toujours un plaisir de te lire.

    Comment by Ono — 18 novembre 2008 - 1:50 - #

  8. Ono> il est déjà arrivé que certains s’en rendent compte et demande que faire, donc ce n’est pas toujours trop tard.
    Et ce que tu dis dans la 2e partie, c’est un peu une réponse sèche, mais en posant des questions plutôt quand disant ce qui ne va pas… c’est une variante de ma méthode on va dire.

    Et « de rien » pour la phrase de fin… :)

    Comment by Dam's — 23 novembre 2008 - 20:29 - #

  9. Dam’s > Oui enfin c’est plutôt une « question » sèche !
    Le souci c’est que tant qu’on ne se trouve pas en extase devant leur sublime présentation de projet, tout ce qu’on peut répondre passe facilement pour être sec/négatif/méchant. Ils s’attendent à ce qu’on se batte pour être pris dans leur projet, ils voient ça comme un honneur d’être intégré dans leur équipe, que c’est la chance de notre vie !
    Donc effectivement, partant de là, la réponse sèche est tout aussi satisfaisante… C’est juste que moi je réagis mieux, plus sereinement, face à une question, donc j’imagine que pour d’autres ce soit pareil.

    Je crois que ce dont on parle n’est que la conséquence de quelque chose de bien plus large: l’amalgame entre le monde professionnel et le monde amateur.
    Dans le monde professionnel, on peut convoiter un poste, parce qu’il y a une notion d’argent, de confort, de contraintes, de gratification etc… Tout notre être subit l’environnement, le contexte de travail, et c’est instinctivement qu’on cherche à améliorer sa condition. Notre bien-être, notre vie est en jeu… …Choses qui n’existent pas dans le monde amateur.
    Et c’est là que se trouve l’erreur. Les posts de recrutement sont souvent tournés comme des publicités. On a même l’impression de voir des campagnes de recrutement de l’armée, avec des messages percutants comme « Vous aurez la satisfaction d’avoir participé à ce formidable projet », bref le genre de trucs qu’on pourra raconter à nos petits enfants si on y survit. Et tout ça est três décalé de quelque chose qu’on est, rappelons-le, sencés faire pour le plaisir.
    Si je propose à un pote d’aller faire une partie de paintball ou d’aller boire une bière, si on le fait c’est parce qu’on aime ça, ce n’est ni pour l’argent, ni pour la reconnaissance sociale, ce n’est pas pour en faire un métier, si on le fait c’est avant tout parce ça nous amuse, et parce que c’est le genre de choses qu’on prend plus de plaisir à faire à plusieurs, ce qui n’exclut pas la notion d’apprentissage ou de challenge. (Bon moyennement valable pour le cas de la bière…) Ca, c’est être amateur.
    Et je pense que la plupart des gens qui postent ce genre de messages de recrutement ne sont pas des amateurs. Ce sont juste de pseudo businessmen qui veulent faire ça parce qu’ils ont lu quelques success-stories de gens qui ont commencé amateurs, avec trois fois rien, qui ont réalisé quelque chose d’intéressant et ont réussi grâce à ça. Et ils pensent donc qu’en s’autoproclamant amateurs il pourront faire de même. Mais il ne font pas ça pour s’amuser, et il est heureux que ces gens là soient si peu convaincants, s’ils étaient doués, nous serions tous en train de bosser sans contrepartie pour leur compte.

    Donc présenter son projet (humblement, si possible), oui. Demander un coup de main, des conseils, voire même recruter UNE personne pour un ensemble de tâches bien définies à l’avance, pour améliorer son projet, et non le créer, encore oui. Mais au delà, on sort de l’amateurisme et on entre dans de l’exploitation déguisée, qui, de toute façon, n’a aucune chance d’aboutir.

    Et pourquoi ça énerve les anciens ? Sans vraiment me considérer comme un ancien, je pense que c’est parce que tous ces projets dont on n’entend parler que le temps d’un message et d’une visite sur un forum vide nuit à l’image globale du développement amateur. Ce qui fonctionne et avance est noyé dans l’immense masse de ces projets éclairs. Bref, on n’arrive pas à trier le bon du mauvais, on assiste juste, impuissants, à un défilé de présentations plus ou moins bonnes suivant les auteurs. Ca, oui, ça énerve, c’est comme tenter de jouer de la guitare à côté d’un marteau piqueur.

    La solution ? Elle est simple: interdire purement et simplement les messages de recrutement. Je pense qu’on est assez grands pour proposer quelque chose à quelqu’un quand on s’en sent capable. Il faut bien se dire que tout au long de mon projet, à chaque fois que j’ai buté sur un problème on m’a PRESQUE TOUJOURS proposé de l’aide, une solution, un conseil, et de três bonnes choses en plus. Alors que pendant ce temps là les messages de recrutement finissent en débats mais n’aboutissent à rien.
    Recruter, ça revient, si on fait le parallèle, à demander à quelqu’un de me remplir les chargeurs de billes dans une partie de paintball. Qui le fera ?
    Alors cette solution pourra sembler excessive, mais à moins de me donner des exemples de recrutements qui aient fonctionné, il va être difficile de me faire changer d’avis.

    Comment by Ono — 24 novembre 2008 - 1:29 - #

  10. excellent tout ça :)

    Pour creajeu (site en création de jeux web amateurs), on en est venus aussi à l’idée de ne pas faire de forum recrutement (ou faire un forum recrutement locké, avec le post-it : « pas de recrutement sur le forum, merci »). A la place, on passera peut être par des annonces, ou seulement une annonce via la page du projet, et encore, on n’est pas encore fixés.

    On va aussi rappeler les bases, à savoir pour faire un jeu web, il faudra présenter son projet :
    - avoir un sujet de jeu clair
    - avoir un but du jeu précis
    - expliquer pourquoi on veut faire ce jeu
    - montrer une capture d’écran
    - donner l’url vers un espace membre qui devra être prêt (inscription / connexion / déconnexion)

    ça permet de savoir indirectement :
    - si l’idée du jeu est un projet en l’air ou pas
    - la motivation du créateur, bullshit ou pas
    - les compétences du créateur : connaissance minimale de la prog ou pas, s’il a réussi à comprendre le 1er tutorial d’espace membre ou pas

    Bref, on veut trier les projets « one post sur un forum » des projets ayant une chance de passer la 1ère semaine. Le niveau requis est minimal, on va essayer de trier sans être élitiste.

    Comment by pascal — 24 novembre 2008 - 10:11 - #

  11. Tiens, Pascal, salut ! Je me disais justement (en relisant mon retard d’articles dans mon lecteur RSS), que je parlerais bien de cet article sur le blog de TourDeJeu. En l’adaptant aux cas que l’on a sur notre forum : on a moins de projets hyper-ambitieux en jeux web qu’en jeux videos à proprement parler, mais c’est quand même bien le même genre…

    Comment by Oelita — 24 novembre 2008 - 13:28 - #

  12. et ben, ça vous inspire ce sujet dis donc :)

    Comment by Dam's — 12 décembre 2008 - 12:51 - #

  13. Faudrait créer un nouvel article: Erreur classique n°X: Être chef de projet sans être programmeur. J’ai déjà vu ca. Le type va exiger des trucs qui techniquement ne sont pas réalisable, des délais ultra-courts, un développement ultra-rapide, etc.

    Bon article ;)

    Comment by Sam — 23 janvier 2011 - 13:12 - #

  14. Bonjour alors j’aimerais savoir si un projet consistant à créer un site internet pour publier mon propre livre, le mettre en vente sur thebookedition ET créer le jeu php inspiré du livre est réalisable par 3 lycéens seulement ? Si oui peut-on espérer le finir en moins des 14 mois où nous serons encore ensemble tout les 3 (après le bac c’est pas certains qu’on se voit assez) ? Sinon que puis-je faire afin de rendre le projet moins « bateau » et comment puis-je trouver de nouvelles recrues ?

    Comment by 3a-warrior — 6 mai 2011 - 8:25 - #

  15. 3a-warrior> ce n’est pas vraiment l’endroit pour ça… envoie un mail

    Comment by Dam's — 8 mai 2011 - 16:37 - #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Copyright © par Conquerirlemonde.com. Tous droits réservés.