Présentations: le syndrome du stagiaire

7 mars 2010 - 15:28 | Dans Marketing & Com' | 7 commentaires

J’avais vaguement parlé des présentations lors de mon article sur le livre Présentation zen.
Par présentation, on entend ici une présentation devant un public, généralement avec un powerpoint.

Étant un geek de base, je n’ai jamais vraiment aimé faire des présentations de ce genre lors de mes études, mais par la suite je me suis intéressé à cet « art » jusqu’à donner des cours sur le sujet.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la majorité des présentations powerpoint sont nazes.
Qui s’est déjà retrouvé à un cours de lecture où le présentateur lit son slide avec vous ? C’est passionnant non ?

Il y a des tas de raisons pour expliquer cela.
Je pense que l’une des causes principales, surtout pour ceux qui sont sortis des études il y a moins de 10 ans, est ce que j’appelle « le syndrome du stagiaire ».

En effet, lorsque l’on fait un stage on a souvent une présentation powerpoint à faire à la fin qui est censée nous servir d’entrainement pour bien savoir les faire.

Pour ceux qui ne connaissent pas, une soutenance de stage ça ressemble en gros à ça :


NB: je ne sais plus où j’ai trouvé cette image, désolé pour la source…

On a une ou plusieurs personnes plus ou moins stressée(s) devant un jury de profs (ou de tuteurs de stages) qui présente(nt) tout le travail formidable qu’ils ont effectué durant leur stage.

Le gros problème, c’est que faire ce type de présentations donne 2 très grosses mauvaises habitudes aux stagiaires qu’ils garderont pour la plupart par la suite.

1- Le problème du « moi je » :

Le principe d’un stage est le suivant:
- vous avez plus ou moins glandé bossé dans un stage, lui même plus ou moins intéressant
- à la fin on vous file une note que vous espérez la plus haute possible
- cette note se fait en fonction d’un rapport écrit et d’une présentation orale de votre travail

Par conséquent, vous allez essayer de vous mettre en valeur lors de votre présentation pour avoir une bonne note. Cela se traduit grossièrement par quelque chose comme :

« Alors moi j’ai fait ci, moi j’ai fait ça, là y’a une photo de moi sur l’ordi, là c’est le logiciel que j’ai installé moi, là c’est le rapport que j’ai fait qui est super bien, là c’est le patron avec qui je m’entends super bien, blah blah blah »

Vous allez me dire que c’est un peu le principe d’une présentation de stage, et je suis bien d’accord.
D’ailleurs, le public est là pour entendre ça, donc pas de problème.

Le problème vient qu’une fois sorti des études, les gens ne viennent plus à vos présentations pour vous donner une note.
S’ils écoutent votre présentation, c’est soit pour apprendre quelque chose qui les intéresse, pour découvrir un produit qui peut résoudre leurs problèmes, etc.

Donc au final, ils n’en ont rien à faire de votre vie, de votre entreprise, de savoir que votre produit est numéro 1 ou présent dans 50 pays ou même de voir que vous êtes super intelligent.

Comme on dit souvent en marketing, il faut vendre les avantages pour le client et non les caractéristiques du produit.
Donc au lieu de faire une super présentation sur votre produit/service/jeu que vous vendez en décrivant votre entreprise/moteur 3D/jeu révolutionnaire, expliquez plutôt que vous comprenez les problèmes de vos clients et comment vous comptez les résoudre avec votre solution.

Ah oui, et ce n’est pas qu’une erreur de débutant. J’ai vu une présentation de Microsoft France lors d’un techdays où ils passaient toute l’introduction à expliquer en quoi leur évènement était une réussite, qu’il y avait x visiteurs, x partenaires, x entreprises invitées, x sessions prévues, x ordinateurs installés en démonstrations, x salles de prévues, etc…
Oui, c’est bien beau, vous êtes super forts… mais écouter des gens se lancer des fleurs ça apporte quoi au gars qui est dans la salle ?

Règle d’or: toujours se mettre à la place à de l’auditoire en préparant une présentation, et ne parler que de ce qui peut l’intéresser

2- Le problème du « regardez comme je suis fort » :

Toujours sur la soutenance de stage, on a souvent tendance à rendre les choses complexes pour montrer que l’on a bossé très dur, que l’on appris plein de choses, que l’on est devenu très compétent et que l’on a donc mérité une très bonne note pour ça.
Du coup, cela justifie les 10 slides présentant en détails la technologie multithreadée long polling bx15 à retour de variation asynchrone doublée dash deux en un 5.0 beta que vous avez utilisé pendant le stage.

Vous allez impressionner tout le monde, ça c’est sûr.

Maintenant, gardez en tête qu’en dehors des études la plupart du temps:
- vos auditeurs ne seront pas des experts dans le domaine (sauf conf technique, et encore…)
- vos auditeurs NE SOUHAITENT PAS devenir des experts dans le domaine, ils veulent juste savoir à quoi ça sert et quel est le principe général
- plus vous facilitez leur compréhension, plus ils vous en seront reconnaissants
- plus ils comprendront simplement quelque chose de compliqué, plus ils vous considéreront comme quelqu’un de brillant pour avoir réussi à bien l’expliquer
- il vaut mieux être percutant avec une seule information qu’être chiant exhaustif sur 10

Règle d’or: simplifiez ! Il vaut mieux que l’auditoire ne retienne qu’une idée simple mais forte que de lutter pour leur faire comprendre 15 points compliqués qu’ils auront oublié dans 15 minutes

Voilà, juste avec ces deux règles en tête, on améliore de 70% la qualité des présentations de ce genre.

Il y a encore des tonnes de choses à dire sur le sujet, mais c’est tout pour aujourd’hui !

Livres recommandés sur ce thème:

7 commentaires »

Flux RSS des commentaires de cet article.
TrackBack URI

  1. J’aurais bien ajouté qu’il ne sert a rien de lire son slide, il sert de support, pas de livre!

    Comment by nepser — 8 mars 2010 - 8:59 - #

  2. Surtout, ne JAMAIS LIRE CE QUI EST ÉCRIT À L’ÉCRAN!! Pourquoi? Parce qu’on lit plus vite lorsqu’on ne prononce pas et donc le type qui regarde le powerpoint aura fini de lire avant que vous vous soyez de rappelé ce qu’il y a a dire! Ce qu’il faut faire? Indiquer les idées principales sur le power point et les expliciter à l’oral tout en restant bref. Truc qui marche bien? Un schéma peu annoté! Exemple: le fonctionnement d’un écran. On affiche le schéma d’un pixel puis on explique que en fonction de la puissance de la lumière de chaque couleur, on obtient une combinaison qui forme une autre couleur et que une fois tout ca mis en mosaïque, on a l’impression d’une image uniforme. La on a fait court, on donne l’impression que c’est compliqué tout en faisant comprendre à l’auditoire, ce qui leur donne l’impression d’être intelligent! L’air de rien ca a son petit effet!

    Comment by Sam — 22 janvier 2011 - 23:25 - #

  3. Oui,il y a plein de trucs du genre à connaître.
    En fait je donne carrément des formations sur le sujet en allant jusqu’à des concepts avancés, mais ça ne semble pas trop intéresser les gens ici vu le peu de commentaires comparé aux autres sujets (d’un autre côté, c’est pas le sujet principal du blog).

    Comment by Dam's — 30 janvier 2011 - 17:18 - #

  4. Salut,

    En 5eme, ma prof d’Histoire Géo adorait qu’on fasse nos exposés en Powerpoint.

    Elle nous à d’ailleurs donné une liste de conseils qui me semblent judicieux, je vous dis ce dont je me rappelle :

    1-Le regard : Lorsque vous faites votre présentation, vous êtes souvent tentez de chercher le regard d’une personne que vous connaissez et de ne cessez de la regarder. Ce qui a pour effet de donner l’impression au reste de l’assemblée que vous faites votre présentation uniquement à cette personne.

    Il faut penser à regarder TOUTES les personnes présentes.

    2-Les fiches :

    Il arrive aussi que des personnes timides (ou qui ne connaissent pas par coeur leurs textes) ne regardent que l’écran. Pour éviter cela prévoyez des fiches indiquant ce que vous devez dire et faire.

    3-Les tics:

    On a tous des Tics (J’entends par la les : »Donc.. », « Voilà.. », »enfin.. » et les combo « Enfin.. Donc voilà. » a répétitions) Veillez à rester concentrez et à ne pas trop répétez votre tics.

    Ca n’as pas avoir avec le syndrome ^^ mais cela peut aider.

    Comment by Td1801 — 28 juin 2011 - 16:30 - #

  5. Td1801 >
    1. Oui
    2. Ça passe quand on est en 5e, mais par la suite il vaut mieux éviter. Pas besoin de savoir son texte par coeur, ni d’improviser… il faut juste avoir assez répété pour que le texte sorte sans trop d’encombres
    3. Les tics viennent du fait que l’on ne sait pas quoi dire, et donc que l’on a pas assez répété :) (et je redis: répéter ne signifie pas « apprendre par coeur »)

    Sinon « de mon temps », on avait même pas de rétroprojecteur en 5e… par contre je me rappelle d’un super exposé qu’on avait fait sur les mangas quand c’était pas encore la mode ‹/vieux›

    Comment by Dam's — 7 juillet 2011 - 21:09 - #

  6. C’est clair que pour une soutenance de stage, arriver avec des slides vides à la Steve Jobs, ça le fait pas.

    C’est les apparences qui comptent. L’objectif est de pipoté l’auditoire en utilisant des grands mots, pour leur faire croire que le travail était complexe.

    Si on synthétise le truc en une image sur un slides, c’est mort. C’est sur que c’est facile à comprendre et clair… Mais ça ne montre pas qu’on a bossé comme des fous…

    Comment by Glol — 28 septembre 2011 - 17:48 - #

  7. Glol > le pire étant que y’a beaucoup plus de travail derrière une présentation à la Steve Jobs avec qqs images, que juste des pages de copier coller ennuyeux…

    Comment by Dam's — 8 janvier 2012 - 19:38 - #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Copyright © par Conquerirlemonde.com. Tous droits réservés.