Présentations: le syndrome du stagiaire

7 mars 2010 - 15:28 | Dans Marketing & Com' | 7 commentaires

J’avais vaguement parlé des présentations lors de mon article sur le livre Présentation zen.
Par présentation, on entend ici une présentation devant un public, généralement avec un powerpoint.

Étant un geek de base, je n’ai jamais vraiment aimé faire des présentations de ce genre lors de mes études, mais par la suite je me suis intéressé à cet « art » jusqu’à donner des cours sur le sujet.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la majorité des présentations powerpoint sont nazes.
Qui s’est déjà retrouvé à un cours de lecture où le présentateur lit son slide avec vous ? C’est passionnant non ?

Il y a des tas de raisons pour expliquer cela.
Je pense que l’une des causes principales, surtout pour ceux qui sont sortis des études il y a moins de 10 ans, est ce que j’appelle « le syndrome du stagiaire ».

En effet, lorsque l’on fait un stage on a souvent une présentation powerpoint à faire à la fin qui est censée nous servir d’entrainement pour bien savoir les faire.

Pour ceux qui ne connaissent pas, une soutenance de stage ça ressemble en gros à ça :


NB: je ne sais plus où j’ai trouvé cette image, désolé pour la source…

On a une ou plusieurs personnes plus ou moins stressée(s) devant un jury de profs (ou de tuteurs de stages) qui présente(nt) tout le travail formidable qu’ils ont effectué durant leur stage.

Le gros problème, c’est que faire ce type de présentations donne 2 très grosses mauvaises habitudes aux stagiaires qu’ils garderont pour la plupart par la suite.

1- Le problème du « moi je » :

Le principe d’un stage est le suivant:
- vous avez plus ou moins glandé bossé dans un stage, lui même plus ou moins intéressant
- à la fin on vous file une note que vous espérez la plus haute possible
- cette note se fait en fonction d’un rapport écrit et d’une présentation orale de votre travail

Par conséquent, vous allez essayer de vous mettre en valeur lors de votre présentation pour avoir une bonne note. Cela se traduit grossièrement par quelque chose comme :

« Alors moi j’ai fait ci, moi j’ai fait ça, là y’a une photo de moi sur l’ordi, là c’est le logiciel que j’ai installé moi, là c’est le rapport que j’ai fait qui est super bien, là c’est le patron avec qui je m’entends super bien, blah blah blah »

Vous allez me dire que c’est un peu le principe d’une présentation de stage, et je suis bien d’accord.
D’ailleurs, le public est là pour entendre ça, donc pas de problème.

Le problème vient qu’une fois sorti des études, les gens ne viennent plus à vos présentations pour vous donner une note.
S’ils écoutent votre présentation, c’est soit pour apprendre quelque chose qui les intéresse, pour découvrir un produit qui peut résoudre leurs problèmes, etc.

Donc au final, ils n’en ont rien à faire de votre vie, de votre entreprise, de savoir que votre produit est numéro 1 ou présent dans 50 pays ou même de voir que vous êtes super intelligent.

Comme on dit souvent en marketing, il faut vendre les avantages pour le client et non les caractéristiques du produit.
Donc au lieu de faire une super présentation sur votre produit/service/jeu que vous vendez en décrivant votre entreprise/moteur 3D/jeu révolutionnaire, expliquez plutôt que vous comprenez les problèmes de vos clients et comment vous comptez les résoudre avec votre solution.

Ah oui, et ce n’est pas qu’une erreur de débutant. J’ai vu une présentation de Microsoft France lors d’un techdays où ils passaient toute l’introduction à expliquer en quoi leur évènement était une réussite, qu’il y avait x visiteurs, x partenaires, x entreprises invitées, x sessions prévues, x ordinateurs installés en démonstrations, x salles de prévues, etc…
Oui, c’est bien beau, vous êtes super forts… mais écouter des gens se lancer des fleurs ça apporte quoi au gars qui est dans la salle ?

Règle d’or: toujours se mettre à la place à de l’auditoire en préparant une présentation, et ne parler que de ce qui peut l’intéresser

2- Le problème du « regardez comme je suis fort » :

Toujours sur la soutenance de stage, on a souvent tendance à rendre les choses complexes pour montrer que l’on a bossé très dur, que l’on appris plein de choses, que l’on est devenu très compétent et que l’on a donc mérité une très bonne note pour ça.
Du coup, cela justifie les 10 slides présentant en détails la technologie multithreadée long polling bx15 à retour de variation asynchrone doublée dash deux en un 5.0 beta que vous avez utilisé pendant le stage.

Vous allez impressionner tout le monde, ça c’est sûr.

Maintenant, gardez en tête qu’en dehors des études la plupart du temps:
- vos auditeurs ne seront pas des experts dans le domaine (sauf conf technique, et encore…)
- vos auditeurs NE SOUHAITENT PAS devenir des experts dans le domaine, ils veulent juste savoir à quoi ça sert et quel est le principe général
- plus vous facilitez leur compréhension, plus ils vous en seront reconnaissants
- plus ils comprendront simplement quelque chose de compliqué, plus ils vous considéreront comme quelqu’un de brillant pour avoir réussi à bien l’expliquer
- il vaut mieux être percutant avec une seule information qu’être chiant exhaustif sur 10

Règle d’or: simplifiez ! Il vaut mieux que l’auditoire ne retienne qu’une idée simple mais forte que de lutter pour leur faire comprendre 15 points compliqués qu’ils auront oublié dans 15 minutes

Voilà, juste avec ces deux règles en tête, on améliore de 70% la qualité des présentations de ce genre.

Il y a encore des tonnes de choses à dire sur le sujet, mais c’est tout pour aujourd’hui !

Livres recommandés sur ce thème:

Présentation Zen (Livre)

28 février 2009 - 18:36 | Dans Livres et magazines, Marketing & Com' | 5 commentaires


Hum…
Si je devais faire simple, je dirais:
 » Si jamais dans votre métier ou dans vos études vous êtes amenés à faire une présentation avec slides (Powerpoint ou Keynote), s’il vous plaît, achetez ce bouquin !

Cela évitera à plein de gens sans défense de devoir subir des présentations merdiques, chiantes et moches…

S’il vous plaît, pensez à eux ! »

Tiens, ben en fait elle est très bien cette version simple ! :)
Je crois que ça suffira, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Disons qu’il est l’équivalent de « Stratégie Océan bleu » pour ce qui est de l’art de faire des présentations.

Je ferai un autre article sur le sujet des présentations bientôt… (à savoir, d’ici 6 mois)

Table des matières:
PREPARATION

  • Créativité, limites et contraintes
  • Premier jet sur papier
  • Construire une histoire

DESIGN

  • Simplicité : pourquoi ça compte ?
  • Composition des diapos : principes et techniques
  • Exemples de diapos : images et texte

PRESTATION

  • Une question de présence
  • Prendre contact avec le public

ETAPE SUIVANTE

  • Le Voyage commence

Yes ! : Devenez un as de la persuasion en 50 leçons (Livre)

18 octobre 2008 - 15:23 | Dans Livres et magazines, Marketing & Com' | 2 commentaires



Sous ce titre légèrement provocateur (le titre original: « Yes!: 50 Scientifically Proven Ways to Be Persuasive » étant moins vantard) se révèle en fait un livre très intéressant.

A travers de nombreux exemples d’études réalisées, les auteurs nous montrent 50 points sur lesquels on peut obtenir des changements dans le comportement des gens à l’aide de quelques « astuces ».

Ces 50 leçons font appel à 6 principes universels:

  • La réciprocité
  • L’autorité
  • La cohérence dans l’engagement
  • La rareté
  • La sympathie
  • L’exemple des autres

Ceci est très utile d’un point de vue marketing, cela permet d’avoir un discours plus convainquant, de peaufiner votre phrase d’accroche pour qu’elle soit parfaite, d’ajuster votre offre pour qu’elle soit plus attractive, etc.

De plus, cette connaissance vous permettra en tant que client de détecter si des vendeurs sont en train d’essayer ces techniques sur vous (car bien que ces techniques peuvent être utilisée en toute honnêteté comme vous le verrez dans le livre, cela fait longtemps qu’elles sont employées à des fins moins honorables).

Par contre, il s’agit de persuasion, pas de manipulation… ce n’est pas avec ce livre que vous arriverez à coup sûr à enfin sortir avec le quasi-top modèle que vous croisez dans la rue tous les jours. :)

(nb: si vous essayez quand même, dîtes nous ce que ça a donné !)

Net 2007 Lille Métropole

25 novembre 2007 - 15:41 | Dans Création de jeux vidéo, Marketing & Com' | 1 commentaire

Une petite news pour ceux que ça peut intéresser:

Ce jeudi 29 Novembre aura lieu à Lille un événement intitulé:  »Réel…Virtuel, les nouveaux enjeux », parlant entre autres de mondes virtuels et de jeux vidéo avec des ateliers où interviendront (parmi d’autres) des personnes d’Ankama, de la AFJV, de NC Soft, Microsoft, etc…

Le site
Le programme
Le blog

Monopoly – Montcuq : le verdict

9 novembre 2007 - 11:14 | Dans Marketing & Com', News | 20 commentaires

Vous vous souvenez tous de « l’affaire » Monopoly – Montcuq ?

Et bien voici les résultats, après un mois de « comptage de votes » (ils ont du les imprimer et les envoyer se faire compter en Floride je pense) et un compte à rebours insoutenable sur leur site ces derniers jours (qui a planté sur la fin, car bien que s’arrêtant à 10h00 aujourd’hui, le résultat n’est devenu accessible qu’à 11h ).

Les résultats sont là et ils ont choisis cette solution:
- ils ont viré Montcuq
- ils ont gardé le reste du classement tel quel, qui ne ressemble à rien : Dunkerque en premier, Paris même pas dans la liste

Cette version de Monopoly ne représente donc pas vraiment la France et n’est même plus marrante.

Pour moi, ils auraient du soit annuler le concours et faire un classement qui ressemble vraiment à la France, soit assumer complètement et avoir plein de geeks qui achètent leur jeu juste pour la case Montcuq.
Par contre, ils indiquent sur la page de résultats qu’ils vont faire une édition spéciale Montcuq, uniquement basée sur ce village. A voir…

En guise de conclusion, il faudrait que les têtes pensantes marketing des grands groupes comprennent que sur le Net, les geeks sont les plus actifs, et que si un système permet d’être abusé juste pour le fun, c’est ce qui se passera comme ce fut le cas ici ou pour le jeu Halo-TF1.
S’ils veulent monter ce genre d’opérations par la suite, il faut qu’ils comprennent cette culture et qu’ils proposent des systèmes participatifs qui permettent d’éviter de tels comportements (par exemple le site lafraise.com est un bon exemple de système participatif qui fonctionne) et surtout, qu’ils ne prennent pas les gens pour des idiots (cf le concours Halo toujours).

Remember :

Anonymous

Conquérir le monde.com, premier sur l’info vraiment importante !

Lapin compris

9 octobre 2007 - 23:55 | Dans Marketing & Com', News | 6 commentaires

Vu tout à l’heure sur Daily Motion:

Pub dailymotion

Pourquoi je parle de cette pub… C’est parce qu’elle fait un mini-buzz avec trois fois rien (je l’ai déjà vu circuler sur d’autres blogs).

Pour les « anti-skyblogs », cette pub fait marrer. Elle montre bien l’image déplorable de cette « sous-culture », mais de l’autre côté elle ne servira à rien, vu que les anti-skyblogs n’iront pas en ouvrir un pour autant.

Concernant les skyblogueurs (ces êtres étranges venus d’ailleurs), je ne sais pas trop ce que DailyMotion a voulu faire passer comme message:
- « on vous prend pour des cons », et dans ce cas là les skyblogueurs vont se vexer
- « vous êtes cons », en espérant que les skyblogueurs ne vont pas s’apercevoir qu’on se fout de leur poire

Donc au final c’est marrant, mais c’est une anti-pub rabaissant leur cible…

Votre avis sur la question ?

Comment rater une campagne de promotion, 2ème

22 septembre 2007 - 00:24 | Dans Marketing & Com', News | 6 commentaires

Après Microsoft et son Halo 3 de la fois dernière, c’est autour d’Hasbro de se prendre les pieds dans le tapis en voulant laisser participer les internautes.

Une version française du Monopoly est prévue où chaque rue représentera une ville de France, et cette édition sera distribuée dans le monde entier pour représenter la France. Croyant bien faire, ils ont voulu laisser les internautes voter pour choisir les villes.

Forcément, au bout de deux jours et après un passage du lien sur tous les nids à geeks du net francophone, c’est le village de Montcuq qui est en tête, et de loin.
La cocasserie ne s’arrête pas là vu que les journaux papiers et web, ainsi que la page wikipedia de la commune relaient le résultat temporaire du vote.

De plus, mis à part cette blague, le reste des votes donne une France pas très représentative, les suivantes de la liste étant Dunkerque et Perpignan… Il n’y a même pas Paris dans la liste.

Hasbro a deux choix:
– sortir cette version en assumant mais en se ridiculisant
– ne pas tenir compte des votes, et se faire ridiculiser pour manque de courage

Leur idée a fait du buzz, mais pas comme ils l’avaient souhaité. Dur dur…


Voici ce que l’on voit en sortant de Montcuq

Pour voter, c’est par là.

Page suivante »

Copyright © par Conquerirlemonde.com. Tous droits réservés.