C’est quoi s’enrichir ?

29 juin 2006 - 17:01 | Dans Organisation et gestion | 2 commentaires

S’enrichir, c’est tout simplement gagner plus d’argent que l’on en dépense.

Si on doit le calculer, c’est simplement avec la formule suivante :

Enrichissement = argent que l’on gagne – argent que l’on dépense
(ouah, heureusement que j’ai fait des études…)

Pour augmenter l’enrichissement, il faut donc soit gagner plus d’argent (ce qui est évident), soit en dépenser moins (ce que l’on a tendance à oublier car c’est moins plaisant).

Il faut donc aller dans les deux directions. Si vous gagnez plus mais dépensez plus également, vous aurez un meilleur train de vie mais ne vous ne vous enrichirez pas. Pire, certains détériorent leur situation en « flambant » dès qu’ils ont un salaire convenable pour impressionner leur entourage (et s’acheter une BMW à crédit alors qu’ils n’en ont pas vraiment besoin).

Certains blogs sur la finance et l’enrichissement personnel ne parlent presque que du fait de dépenser moins.
Il y a différentes façons pour dépenser moins, et ce n’est pas forcément synonyme de privation (le but n’étant pas de manger des pâtes tous les jours).
On peut citer par exemple:
- ne pas prendre de crédits (on y reviendra)
- privilégier les achats rentables (un ordinateur est plus utile qu’un voyage)
- éliminer le superflu (abonnements TV au câble ou au satellite que l’on ne regarde jamais, magazines que l’on lit à peine, dvd que l’on ne regarde qu’une fois, jeux vidéo que l’on ne finit même pas…)
- diminuer les dépenses quotidiennes (transports en commun plutôt que voiture, cuisiner soi même plutôt que d’aller systématiquement au restaurant, etc…)

N’oubliez donc pas que l’argent que vous ne dépensez pas constitue votre richesse, alors que ce que vous achetez avec perd de sa valeur continuellement (sauf immobilier et placements).

Négociations: mesurer le rapport de forces

22 juin 2006 - 18:37 | Dans Business & startups, Organisation et gestion | Pas de commentaires

Encore une nouvelle rubrique, j’aborderais ce qui concerne la négociation et la rédaction de contrats.

Pour n’importe quelle négociation que vous aurez à faire (embauche, achats, sous-traitance pour une partie de votre projet, etc…), vous devez d’abord mesurer le rapport de forces pour savoir qui a le dessus, qui est en mesure d’avoir des exigences, et quel est le comportement que vous devrez adopter.

Prenons un exemple concernant l’achat d’une voiture chez un concessionnaire: le bien à vendre n’est pas limité (le vendeur pourra toujours vous avoir une voiture) et rien ne vous empêche d’aller voir ailleurs. Vous avez donc le dessus sur le vendeur, c’est vous qui décidez ce que vous voulez et vous pouvez exiger une réduction (bon il y a différentes manières de faire, il ne faut pas foncer dans le vendeur, il connaît son métier), reste à voir si le vendeur préfère une moins bonne marge ou pas de marge du tout. Au pire le vendeur refuse et vous irez acheter ailleurs, au mieux vous faîtes une économie conséquente.
Maintenant prenons le cas d’une location d’appartement, si vous allez voir le propriétaire et que 4 personnes sont derrière vous pour le même appartement, vous n’avez aucune marge de manoeuvre pour négocier. Si vous n’êtes pas content, il y en a d’autres derrière qui sont là pour louer à votre place. C’est le propriétaire qui a le dessus.

Pour une embauche, la situation est plus complexe. Si c’est une embauche « normale », l’entreprise a légèrement le dessus sur vous (ça dépend du type d’emploi), si par contre une entreprise essaye de vous débaucher de votre poste actuel (parce que vous êtes un dieu vivant de la programmation par exemple), dans ce cas vous êtes clairement en position de force et pouvez exiger plus de choses pour quitter votre poste actuel.

Maintenant, si vous avez besoin d’aide pour un projet et que vous en demandez sur un forum, vous avez automatiquement le dessous car personne n’a l’obligation de vous aider et si vous exigez trop, même involontairement (par exemple vous vous contentez de donner l’adresse de votre site présentant le projet en disant qu’il y a tout là bas), cela jouera contre vous (les visiteurs n’ont pas à suivre vos consignes pour savoir si votre projet vaut le coup ou pas, vous n’êtes pas le seul à demander de l’aide et vous devez donc être convaincant dès le départ).

Cet article peut sembler évident, mais beaucoup de personnes ne savent pas profiter de la situation quand ils ont le dessus et se laissent berner, ou agissent comme s’ils avaient le dessus alors que ce n’est pas le cas.

Gestion du temps et jeux vidéo

19 juin 2006 - 17:56 | Dans Organisation et gestion | 5 commentaires

Si comme moi vous êtes « tombés dedans quand vous étiez petits », vous devez savoir que l’on peut facilement passer beaucoup de temps sur des jeux vidéo. Si ce temps passé n’est pas maîtrisé, il peut vous empêcher de réaliser vos projets.
Voici donc quelques conseils pour jouer de façon « intelligente »:

1. Evitez les jeux à abonnement

Si vous devez payer chaque mois pour jouer, comme c’est le cas pour la majorité des jeux massivement multijoueurs (World of Warcraft et compagnie), vous allez forcément en vouloir « pour votre argent » et tenter de rentabiliser votre argent en jouant le plus possible, et culpabiliser lorsque vous prendrez une semaine de vacances car vous allez payer pour rien.
Ce comportement est mauvais, le but devrait être de payer pour jouer et non de jouer parce qu’on a payé.

2. Les jeux sont faits pour se détendre

Ca peut sembler idiot ce que je viens de dire… mais est-ce que vous jouez vraiment pour vous amuser ?
Est-ce vraiment amusant de lancer pour la 500è fois une partie de Counter Strike en sachant par coeur le chemin que vous allez prendre ?
Est-ce vraiment amusant de refaire la même course de voiture pour gagner encore un dixième de seconde sur votre meilleur temps ?
Est-ce vraiment amusant de cliquer sans arrêt sur les méchants squelettes qui apparaissent devant votre nécromancien level 50 000 ?

A partir d’un moment, ce n’est plus une détente… C’est soit une drogue, soit de la compétition.

Pour donner un exemple concernant les jeux de courses. Je préfère de loin jouer au dernier Need For Speed (Most Wanted) orienté arcade malgré son scénario ridicule qu’à un jeu pointu de simulation.
Le but est de s’amuser et de se défouler, et c’est ce qui m’intéresse dans un Need For Speed où on peut gagner des courses dès le début, contrairement à un jeu de simulation où on finit dans le gazon au moindre coup de volant et où il faut passer des heures à modifier les pièces de la voiture.
Je joue pour me détendre, pas pour devenir mécanicien ou pilote de course professionnel.

3. Le piège des chiffres

Un jeu peut devenir très addictif juste avec des chiffres. Prenez par exemple GTA San Andreas, c’est un jeu ouvert (on se promène dans toute une ville pour faire différentes missions) et qui propose de nombreuses missions annexes ainsi que des objets cachés à retrouver dans toute la carte.
L’écran des statistiques montre à quel pourcentage on est dans le jeu, incluant les missions principales comme les objets à collecter. On a alors tendance à essayer d’atteindre les 100% coûte que coûte, alors qu’en fait certains aspects (collecter des coquillages ou effacer des graphitis) sont vraiment sans intérêt et rébarbatifs au possible. On ne joue plus alors pour se détendre, mais juste pour atteindre les 100% en enchaînant des actions ennuyeuses…
La même chose se passe avec des MMO (je clique sur des monstres pour atteindre le prochain « level up »)

4. Qui décide ?

Réfléchissez bien, qui décide de jouer ? Vous ? ou le jeu ?
Il y a des cas où ce n’est pas vous qui décidez… Votre guilde vous réclame pour lancer un assaut sur un fort dans un MMO? Vous devez absolument vous connecter pour voir vos niveaux de ressources dans un jeu de stratégie ? Vous devez jouez avec votre équipe à Counter Strike pour vous entraîner et vous ne POUVEZ PAS refuser ?

Dans ce cas, c’est le jeu qui décide et vous devenez son esclave. C’est plutôt idiot non ?

5. Choisissez vos jeux en fonction du temps que vous souhaiter y consacrer

Si vous souhaitez jouer un peu, n’achetez que des jeux qui ne demande pas trop de temps et qui ne sont pas trop addictifs.
Par exemple, une erreur que j’ai faîte récemment: le jeu Hearts of Iron 2. C’est un wargame qui vous met à la tête d’une nation pendant la 2nde Guerre Mondiale et vous permet de faire la guerre aux autres, de gérer vos productions, vos alliances, vos ravitaillements, etc… Un simulateur de conquête du monde en quelque sorte ;)

Le jeu n’est pas beau (c’est même très laid), mais c’est terriblement addictif et long !! Une fois lancé, impossible de s’arrêter… on VEUT continuer !… on VEUT annexer ce satané pays ! et plus on attend, plus on a envie d’y retourner pour continuer notre conquête.
Sauf que le jeu est long, très long… au moins 20 heures pour une seule partie ! (Le jeu idéal pour partir sur une île déserte, le temps de faire tous les scénarios, toutes les nations et toutes les stratégies possibles, vous avez de quoi vous occuper).

Le résultat: une fois la première partie finie, j’ai désinstallé le jeu pour pas être tenté de démarrer une seconde partie. Les MMORPG sont du même genre, c’est un gouffre à temps sans nom.
C’est comme pour les cigarettes: si vous n’y jouez pas, ne commencez pas… si vous êtes atteints, vous allez avoir du mal à décrocher.

6. Au final…

Pour savoir si vous perdez votre temps ou pas, posez vous la question suivante: Que direz vous dans 20 ans, lorsque vous vous rendrez compte que vous aviez des projets intéressants, mais que vous n’avez pas pu les faire parce qu’il fallait absolument atteindre le niveau 60 de votre Shaman Orc dans World of Warcraft ?

Loto: Mettez les maths de votre côté

17 juin 2006 - 18:26 | Dans Organisation et gestion | 2 commentaires

Avec un raisonnement tout simple, on peut éviter de perdre bêtement de l’argent.
Prenons un exemple avec tous les organismes permettant de gagner de l’argent « facilement », nous avons entre autres:

  • Le loto
  • Les jeux à gratter
  • Les casinos
  • Les systèmes de paris (PMU…)

Ces organismes existent depuis longtemps pour une simple et bonne raison: les joueurs y perdent plus d’argent qu’ils n’en gagnent, car tout est prévu mathématiquement pour que l’entreprise soit rentable.
A partir de ce constat, il est inutile d’essayer d’y jouer… vu que vous avez plus de chance de perdre que de gagner, et que les gains éventuels ne combleront même pas les pertes précédentes (sauf cas exceptionnel).

Un tirage gagnant du loto représente 1 chance sur environ 14 millions (alors que l’on a qu’une chance sur un million de se faire mordre par une chauve-souris enragée !). Pour mieux se rendre compte de ce que cela représente, imaginons que vous voulez remplir toutes les grilles possibles pour être sur de gagner, et que vous ne mettez que 2 secondes pour remplir une grille entière… il vous faudrait alors plus d’un an, 24 heures sur 24, rien que pour remplir toutes les grilles d’un seul tirage !

Les jeux à gratter sont du même genre. Achetez pour 100 euros de tickets, vous gagnerez dans les 20 euros en moyenne.

Bref, ne basez pas votre réussite sur du hasard, surtout quand il est contrôlé, ça ne marchera pas. Laissez de côté les dealers d’espoir, et concentrez vous sur des projets concrets.

PS: dans un épisode de la série Médium, un buraliste voyant jouer le même jeune s’obstinant à perdre son argent dans une loterie automatique lui disait qu’il comprenait maintenant pourquoi on appelait ça « la taxe des crétins ».

Règle des 10% – Payez vous en premier !

17 juin 2006 - 16:23 | Dans Organisation et gestion | Pas de commentaires

Dans tous les livres sur la finance personnelle (c’est à dire les bouquins du genre « Comment devenir millionnaire »), vous trouverez toujours le même conseil dans les premières pages.
Ce conseil se retrouve sous le nom de la règle des 10% ou « Payez vous en premier ».

Le principe est le suivant, quand vous recevez un salaire, n’importe lequel, prélevez 10% de ce montant et mettez le sur un autre compte. Cet argent ne devra servir qu’à des investissements à long terme.
La raison est la suivante: si vous ne vous forcez pas à conserver de l’argent, vous ne deviendrez jamais riche. Si vous procédez de la façon habituelle, vous allez faire ceci:

  • payer le loyer (et enrichir votre propriétaire) ou payer le crédit (et enrichir votre banque)
  • payer les courses (et enrichir votre magasin)
  • payer les factures (et enrichir les compagnies d’eau, de gaz ou d’électricité)
  • etc…
  • garder le reste pour plus tard

En procédant de la sorte, il ne reste généralement quasiment rien à la fin du mois.
Avec la règle des 10%, vous commencez par vous enrichir en premier de 10% de votre salaire, et vous devrez donc vous débrouiller avec 10% de moins pour le reste du mois. Cela vous forcera à mieux gérer votre budget, et faire quelques concessions, mais au moins votre capital augmentera tous les mois et vous permettra de faire des investissements.

- Quand faut il commencer ?
Tout de suite, si vous attendez, vous n’allez jamais le faire.

- Faut il obligatoirement garder 10% ?
Non, si vraiment la situation est difficile (très petit salaire, personnes à charge), commencez avec un pourcentage moindre, mais essayez d’atteindre les 10% rapidement.
De l’autre côté, si vous vivez sans problèmes avec 10%, vous pouvez augmenter le pourcentage par la suite.

Essayez aussi de vous arranger avec votre banque pour automatiser ce procédé (mettre automatiquement les 10% sur un autre compte), comme ça vous n’aurez plus à y penser.

ToDoList pour gérer vos tâches

17 juin 2006 - 15:41 | Dans Logiciels, Organisation et gestion | 11 commentaires

J’inaugure ici deux nouvelles catégories simultanément: celle sur la gestion du temps, où j’aborderais les différents moyens pour mieux s’organiser, et celle des logiciels, où je présenterais des logiciels pratiques dans tous les domaines qui nous intéressent.

Quand on travaille sur un projet, on a toujours besoin de noter une liste des tâches à faire. De nombreux logiciels existent pour répondre à ce besoin, comme Outlook, trois tonnes de freewares/sharewares, ou même des services web comme Ta-da-list ou google notebook.

Pour ma part, je préfère ToDoList d’AbstractSpoon Software.
(Gratuit, Open Source mais Windows seulement)

ToDoList

Il permet de gérer simplement les tâches à faire, est facile et rapide d’utilisation (Ctrl + N = Nouvelle tâche, Ctrl + Shift + N = Nouvelle sous-tâche, Ctrl + Espace = Tâche executée, etc.), gère les catégories, permet l’utilisation de plusieurs listes simultanément avec des tabs (onglets), estimation des durées, priorités, filtres d’affichage, commentaires, etc.
(Allez voir le site, il y a trop de fonctionnalités pour les énumérer toutes ici (Exporter Ical, encryption, Gantt…).

Site officiel (anglais)
Ressources (anglais)
Page sur CodeProject (anglais)
Version française (ancienne version)

L’intérêt d’un tel logiciel est multiple:

  • Ne rien oublier
  • Ajuster les priorités des tâches en fonction de ce qu’il reste à faire
  • Se vider la tête. En externalisant sur un logiciel ce qu’il y a à faire, vous n’avez plus à y penser (ce qui est la base pour ne pas être stressé).
  • Remplacer toute la paperasse qui s’accumule quand on utilise des feuilles pour remplir ce rôle

Les façons légales de gagner de l’argent

14 juin 2006 - 16:09 | Dans Organisation et gestion | Pas de commentaires

Depuis des siècles… Il y a toujours eu des attrape-nigauds pour promettre monts et merveilles et assurer la richesse à quiconque suit leurs conseils. Internet n’y fait pas exception, et les arnaques en tout genre y sont légion, à un point que si on veut parler d’argent sur un blog, on est directement assimilé à un arnaqueur.
Pourtant, tous les millionnaires ne le sont pas devenus par hasard ou en gagnant au loto. Tout le monde peut le devenir en fait, en gardant à l’esprit deux points:

  • il faudra y consacrer du temps et des effots
  • les résultats ne seront pas immédiats

Donc oubliez les promesses d’argent facile, et intéressez vous au coeur du problème.
Les moyens de s’enrichir sont les suivants:

  • investissements à long terme
  • jouer en bourse
  • créer son entreprise
  • avoir un trèèèès bon travail
  • immobilier
  • gagner à la loterie
  • hériter

A tous ces points, je rajoute le fait de savoir gérer son argent. Car vous avez beau gagner des milliards, ça ne représentera pas grand chose si vous ne savez pas le gérer (demandez à Mike Tyson).
J’enlève également les deux derniers points de la liste pour les raisons suivantes:

  • gagner à la loterie ne fait intervenir que le hasard, et n’est donc pas fiable (j’écrirais un article plus tard sur le sujet)
  • tout le monde ne peut pas compter sur un héritage, et on ne sait pas quand il aura lieu (hum… je n’aime pas ce regard que vous venez de prendre…)

A vous de vous renseigner dans ces différents domaines. Mon approche actuelle étant sur la création d’entreprise, c’est particulièrement sur ce domaine que portera mes articles dans un premier temps.

« Page précédente

Copyright © par Conquerirlemonde.com. Tous droits réservés.