Question d’un lecteur: « que faire de ma vie ? »

2 mai 2008 - 23:03 | Dans Questions - Réponses | 8 commentaires

Il y a des jours plus étranges que d’autres… comme ceux où on reçoit ce genre de mail envoyé à 2 heures du matin. J’ai demandé à son auteur si je pouvais publier sa lettre et ma réponse sur mon blog, histoire de le réveiller un peu vu que ces derniers temps il n’est pas très mis à jour (sisi, je suis sûr que vous aviez remarqué).

Voici donc le mail:

« Bonsoir ou Bonjour lol,

Je suis bien heureux d’avoir fait la connaissance de ton site Dam’s parce-ce que ça fait des mois et des mois que des idées trottent dans ma tête pour conquérir le monde.
Voilà pour parler sérieusement ton site m’a remis les pendules à l’heure en ce qui concerne la création de jeux vidéo. Il y a quelques temps je me disais encore que j’aimerai dans ma vie avoir l’opportunité de créer un jeu qui aurait un scénario captivant, magnifique, génial, transcendant eh oui rien que ça. Alors moi qui ne suis qu’un simple étudiant en Lettres Modernes et qui n’étudie que de la littérature et qui n’a qu’un bac économique et social, je me suis mis à penser à faire une fac d’informatique, moi qui n’a jamais touché à un programme de ma vie. Oui je dois reconnaitre que c’est dans un élan de désespoir que je me suis mis à imaginer, à fantasmer sur la possibilité d’apprendre les bases de la programmation sans passion dans un but passionné. Me ramenant à la réalité je me suis dit que mon cas était une voix sans issue mais comme pour me sortir d’une torpeur cadévérique, je me suis raccroché à l’idée que les plus grands (en terme d’univers et de scénarios prenant correspondant à mes choix esthétiques) que ce soit Hideo Kojima, Hironobu Sakaguchi (quoi qu’il est commencé par de la programmation), Warren Spector, Keiichiro Toyama (Silent Hill) etc. n’ont pas forcément de grandes connaissances en programmation, en infographie 3D etc. Par contre ils savaient écrire et gérer une équipe et avaient peut être une once de mégalomanie et sans doute le cul bordé de nouilles.
Mais voilà que je regarde le métier d’infographiste/ animateur 3D (très réducteur, je sais que y’a plusieurs spécialisations derrière) et me laissant entraîner par la magie, la fantasmagorie de certaines images, l’idée me saisit de m’initier à l’infographie. Ineptie, ignominie, comment apprendre vraiment en profondeur et exceller dans ce domaine sans savoir dessiner à la main. Alors je cherche à savoir si y’a des gens sur internet qui ont excellé dans ce domaine sans pour autant savoir dessiner. Et là je vois que les avis se divisent entre ceux qui prétendent que oui et ceux qui se positionnent sans ambages pour un non catégorique. Je pense que personnellement on ne saura jamais se démarquer d’un autre infographiste 3D ou animateur 3D si l’on ne sait pas dessiner. Après je me suis dit que peut être je pourrai apprendre à dessiner (folie!) et ensuite apprendre sur le tas. Puis un de mes collègues me parle d’une de ses connaissances qui est à Emile-Cohl et qui est capable de reproduire la Joconde ou autre de Léonard de Vinci sans grand souci et qui lui aussi, veut faire du jeu vidéo et se rit bien de ceux qui prétendent pouvoir monter un studio de développement sans connaissances « pluri-presque-spécialisés ».
Voilà aussi que je découvre Supinfogame, Isart Digital et ENJMIN et que je vois que ce n’est pas si inaccessible que cela quand la personne qui est à emile colh a l’outrecuidance de dire que ce sont des formations poubelles destinées à faire de leurs étudiants des nettoyeurs de chiottes dans l’industrie vidéoludique. Alors là je m’interroge et je me demande quelles voies choisir pour entrer dans cette industrie: dois-je faire de l’infographie sans savoir dessiner? dois-je faire une école de game design qui m’emmenera nul part? dois-je faire une licence info sans être passionné? ou dois-je écrire des scénarios, même ridicule et me lancer dans une école de management pour pousser les portes de la production ou du marketing dans le jeux vidéo afin de constituer un carnet d’adresse? (pas si simple que ça).
Mais en parcourant ton site et en lisant quelques articles, j’ai trouvé intéressant ta manière de voir les choses et qui me semble maintenant très réaliste. C’est vrai qu’on ne peut pas faire tout de suite le jeu de ses rêves et que la meilleure stratégie est de travailler sur des petits jeux et s’ils marchent (chose idyllique mais pas impossible), travailler sur le projet, le vrai, le seul qui a germé dans ta tête depuis une décennie.
J’aurai voulu avoir ton avis (comme coup de massue sur ma tête): crois-tu à ces écoles de game design? crois-tu à un infographiste qui ne sait pas bien dessiner à la main voir pas du tout? crois-tu au businessman sachant écrire des histoires et qui se fait un carnet d’adresse afin de fonder un studio de développement (en tentant le tout pour le tout)? Crois-tu que le marché du jeu est fermé et qu’il ne sera plus possible pour un amateur voir un semi-pro ou un développeur indépendant de faire un jeu plus prenant qu’un final fantasy (pour son scénario, son ambiance, son aspect visuel)? Voilà je décharge plus ou moins toutes mes interrogations dans ce mail. Si tu as lu jusqu’au bout sans te fatiguer les yeux, alors ce sera merveilleux. J’espère en tout cas que tu me répondras, à l’heure où je m’interroge sur ma vie, Jonathan. »

Et ma réponse:

Hum… Bon pour commencer, je ne suis ni conseiller d’orientation, ni drh, ni pdg d’un grand studio (ça viendra… un jour, peut être… :) ). Mais voici ce que j’en pense:

Programmeur ?
Tout d’abord, je ne crois pas trop que faire une école d’informatique soit un bon choix. Premièrement parce que tu n’y apprendras pas comment faire du jeu vidéo, mais surtout parce que cela ne semble pas être ton domaine. Se forcer à apprendre quelquechose qui risque de t’ennuyer à mort (parce que bon les écoles d’infos c’est pas toujours fendard) juste dans l’espoir de pouvoir faire du jeu vidéo me semble être une mauvaise stratégie. Si tu étais fait pour être programmeur, tu t’y serais intéressé depuis bien longtemps… A quoi bon y venir sur le tard et n’être au mieux qu’un programmeur moyen ? De plus l’apprentissage pour programmer des jeux vidéo est principalement personnel, donc il vaut mieux pour toi faire des essais avec des langages hauts niveaux (python, c#, xna) ou faire des mods pour des jeux (UT3…) et voir si ça te plait avant d’aller apprendre du c++ et du java dans des écoles qui forment à faire des applis de gestion (oui bon je caricature mais pas tant que ça).
Je ne dis pas que c’est impossible, juste que ce n’est peut être pas le choix le plus logique.

Infographiste ?
Pour le côté infographie, c’est un peu la même chose. Penses tu devenir un crack là dedans ? Si non, à quoi bon perdre ton temps à être un infographiste moyen si ce n’est pas ton point fort ni ta passion ?

Parce qu’en fait, la clé est d’utiliser tes points forts pour arriver à ton but. Et ni la programmation, ni l’infographie ne le sont… donc certes c’est toujours possible, mais en choisissant cela, tu prendrais le chemin le plus dur pour arriver à ton but.

Scénariste ?
Ton point fort, c’est apparemment l’aspect littéraire. Tu écris plutôt bien (on va passer outre les quelques fautes, l’aspect « pavé » et le lol du début…) avec un vocabulaire diversifié et tu dis que tu sais écrire des histoires. Du point de vue d’une équipe de jeu vidéo, il n’y a pas photo: ils préféreront largement un scénariste très bon qu’un programmeur médiocre.

Maintenant, scénariste n’est pas le job le plus simple pour commencer… Voici les obstacles qui arrivent devant toi:
- il y a moins besoin de scénaristes que de graphistes ou de programmeurs
- un « book » de scénariste est moins parlant qu’un book d’un graphiste ou de programmes déjà faits par un programmeur
- les jeux amateurs auxquels tu pourrais participer et donc montrer ton talent, sont ceux ayant besoin d’un grand scénario, à savoir principalement les RPG et MMORPG infaisables qui ne verront jamais le jour… pas de bol…

donc ce n’est pas non plus la porte d’entrée la plus simple…

Game designer ?
Je ne connais pas précisément la valeur des formations de ce genre. On en entend du bien et du moins bien. Mais je pense que des 3 formations possibles (informatique, infographie, game design), c’est celle qui est la plus proche de tes compétences et de tes envies. Cela te permettrait de mettre en avant ton côté créatif sans avoir besoin de grandes compétences en graphisme. Bon après je ne suis pas game designer, et il faudrait quelqu’un de plus calé la dedans pour te conseiller, mais pour moi ça me semble intéressant d’explorer cette piste. De plus, tu pourras plus facilement participer à des jeux amateurs en temps que game designer qu’en temps que scénariste.

Business Man / Manager ?
Concernant ta dernière suggestion, je ne peux pas trop conseiller… Cela dépend de beaucoup d’autres éléments pour réussir dans cette voie là et je ne te connais pas assez.

Verdict ?
Au final, voici les meilleurs choix que tu as:
- joues la carte du scénariste, essaie de trouver des équipes amateurs qui ont un projet de jeu faisable et ayant besoin d’un scénario (bon courage)
- joues la carte du scénariste, mais fais toi connaître en publiant des nouvelles littéraires montrant tes talents qui te permettront d’entrer par la suite dans le monde du jeu vidéo (risqué)
- tentes la carte du journalisme spécialisé jeux vidéo (Joystick recrute je crois), mais par pitié, ne monte pas un nouveau site parlant de ça… :)
- tentes le game design, en combinant école + projets persos… Ça me semble le moins risqué.

Dans tous les cas, essaie d’avoir un plan de secours au cas où les choses ne se passeraient pas comme prévu.

Bien sûr, ce n’est qu’un avis… ne te fies pas uniquement à celui là et cherches à en avoir d’autres.

Sinon, peut être que quelqu’un d’autre pourra te conseiller dans les commentaires (Pedro ? :) )

8 commentaires »

Flux RSS des commentaires de cet article.
TrackBack URI

  1. « la personne qui est à emile colh a l’outrecuidance de dire que ce sont des formations poubelles destinées à faire de leurs étudiants des nettoyeurs de chiottes dans l’industrie vidéoludique. »

    Faut arrêter de croire n’importe quoi :-(
    Quel que soit le domaine qu’on choisit, c’est pas parce qu’on a fait les bonnes études qu’on va réussir, il faut plus que ça évidemment.

    Mais SIG/ENJMIN sont les 2 formations les plus réputées en France (ENJMIN = 95% d’étudiants placés à leur sortie de cursus).

    Dans tous les cas, je trouve que les conseils donnés sont vraiment pertinents.

    Bon courage pour la suite

    Mickaël

    Comment by Mickaël — 3 mai 2008 - 5:50 - #

  2. Le conseil que j’aurais donné de suite moi, c’est : RPG Maker. Ou NeverWinterNights. Ou autre dans le genre.

    Je veux dire par là que, quel que soit sa formation, une personne interessée par le jeu doit passer par la pratique avant de réellement réaliser comment ça marche et comprendre ce qu’on peut en tirer et ce qu’on ne peut pas. Par exemple, je vois mal le métier de scénariste dans une équipe de jeu. Généralement ce sont des game designers spécialisés qui font les scénarios (ça reviens au même, mais ce sont des game designers, donc potentiellement level designer ou concept designer au besoin du moment).

    Donc, dans son cas, autant aller a l’essentiel, le jeu. D’où le conseil de se mettre a RPG maker, monter son scénar et lobliger a faire un peu de reflexion sur le rapport gameplay/scenar/joueur.

    (note: il me semble que tous les noms cités étaient programmeurs et game designer en même temps dés le départ.)

    Comment by Klaim — 3 mai 2008 - 12:38 - #

  3. Bon je suis d’accord avec tout ça mais la première question qui est sans doute la plus élémentaire c’est faire du jeu vidéo pourquoi faire?
    1) faire mieux que les autres?
    2) monter sa boite?
    3) bosser avec dans une boite du secteur.

    Car le jeu vidéo c’est pas un tout mais un ensemble de profession hautement complémentaires, et une des premières choses que j’ai appris c’est qu’il faut savoir ne pas cumuler trop de tâches.
    Le game design c’est très trippant mais dis toi aussi que le jeu vidéo reste une industrie plus libérale que culturelle donc il est fort probable que la majorité de ton travail soit fait pour faire des jeux que toi personnellement tu n’apprécies pas.
    Je rejoins Klaim sur le fait qu’il n’y pas de besoins constant pour un scénariste dans un studio, le besoin est plus ponctuel en fonction des projets.
    Pour les écoles je pense aussi que c’est une bonne base mais qu’il faut savoir prendre du recul car tout n’est pas forcément rose.

    Personnellement j’ai mis longtemps avant de comprendre vraiment ce que je voulais et pouvais faire dans les jeux vidéo car j’ai touché à tout sans forcément que ça me plaise (programmation, graphisme, etc…).

    Peut être qu’un bon point de départ serait une maitrise type médiation/culturelle-multimédia pour avoir un avant gout structurel et global de cet univers puis d’emboiter sur une école.

    C’est très dur de répondre car ton projet semble presque aussi indéfini que la date de sortie de Duke Nukem :D . Prend le temps de bien réfléchir car au final c’est tout sauf marrant de faire des jeux vidéo et c’est surtout beaucoup de stress, de tensions, de problèmes, de trucs chiants, de trucs énervants et de truc décevant, mais ça peut valoir le coup quand même.

    Comment by Pedro Guanaes — 3 mai 2008 - 14:36 - #

  4. Je vous remercie de me faire part de vos commentaires qui me sont pertinents et qui me permettent de prendre du recul par rapport à toutes ces interrogations. Je suis d’accord avec toi Dam’s (et les autres) sur le fait que faire des études informatiques ou autres ne sont pas les meilleurs stratégies. Je suis conscient qu’à 20 ans je ne pourrai pas rattraper le niveau d’un gars qui programme depuis ses 14 ans et qui, en outre, adore cela. Je pense comme toi que la meilleur solution pour moi c’est le game design mais je crois aussi, personnellement, qu’il vaut mieux que je crée des concepts, que je plonge mes mains dans la boue pour connaître les bases de la réalisation d’un jeu tout en poursuivant des études dans un milieu où je connaitrai mieux l’organisation et le monde de l’entreprise. Je n’envisage pas d’entrer à supinfogame ou autres écoles réputées dans le game design (pour l’instant) je préfère m’orienter vers le business et observer attentivement le marché (je crois que c’est la solution la plus réaliste pour moi et aussi la moins passionnée mais comment envisager faire un projet sans un minimum de techniques et de connaissances en création d’entreprises, marketing etc.). Après j’ai le temps de changer d’avis.. En tout cas ton site est vraiment instructif et je souhaiterai garder plus ou moins contact avec toi quand j’aurai des interrogations précises sur des choses qui me turlupinent. Et puis je dois reconnaître que je suis curieux aussi de voir ce que tu envisages de faire ^^. Ciao et bonne continuation à tous :)

    Comment by Jonathan — 3 mai 2008 - 19:53 - #

  5. Bonjour,

    je travaille dans le secteur du jeu vidéo et je peux t’apporter quelques infos. Un poste de game designer est ce qui se rapproche le plus du métier de scénariste. Suivant la boîte de développement dans laquelle tu travailles, ton travail concerne plus ou moins les dialogues dans le jeu et le développement de l’histoire. Mais la plupart du temps un game designer travaille essentiellement sur les mécaniques de jeu. Sache tout de même qu’un game designer est très mal payé. Souvent c’est le SMIC.

    Comment by Hervé — 6 mai 2008 - 9:56 - #

  6. J’aurai betement dit « tente ta chance comme GD dans une boite quelconque », mais je n’ai pas une tres bonne vision du marche de l’emploi francais… c’est certainement moins facile que dans des coins plus liberaux (chaque systeme a ses defauts).

    Pour ce qui est projets perso et entrainement, je plussote Klaim.

    Comment by MMoi — 7 mai 2008 - 23:56 - #

  7. « à savoir principalement les RPG et MMORPG »

    … ou le jeu d’aventure Point and Click, ou encore les jeux d’aventure interactifs.

    Un Phoenix Wright demande peu de ressources graphiques, sonores et la programmation n’est pas complexe. Par contre, niveau scénario, ça demande quelque chose qui tient la route.

    C’est moins tape à l’oeil qu’un MMO, mais c’est nettement plus faisable en amateur.

    Comment by Mokona — 12 mai 2008 - 6:35 - #

  8. Bonjour Jonathan, j’ai besoin d’un scénariste pour mon projet et j’aurai souhaité discuter avec toi. Si tu peux m’écrire pour prendre contact. Merci.

    mail: rfu-1800g@myamail.com

    Comment by joxi — 27 mai 2009 - 19:34 - #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Copyright © par Conquerirlemonde.com. Tous droits réservés.